En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus ou modifier vos paramètres cliquez ici.
SCF> SPORTS> VOLLEY

Fédération Française de Volley

Coordonnées

Coordonnées de la fédération :

17, rue Georges Clémenceau
94607 CHOISY le ROI Cedex

Téléphone : 01 58 42 22 22
Télécopie : 01 58 42 22 32

Site Web : http: //www.ffvb.org
E mail : ffvolley@volley.asso.fr

Composition de la fédération :

Président : Patrick KURTZ
Secrétaire Général : Alain DE FABRY
Trésorier Général : Christine DANCOT
Directeur Administratif : Pierre LABORIE
Directeur de Technique National : Jean-Marie SCHMITT 
Communication : Laurent NEUVILLE
Corresp. Fondation Santé : Richard GOUX
Médecin fédéral : Richard GOUX

Régles du Jeu

1/ Définition :

C’est un sport de manipulation de balle centrée sur la frappe. Il oppose deux équipes sur un terrain de jeu divisé par un filet. Il existe le beach volley (2 contre 2) et le volley de compétition (6 contre 6)…il existe aussi du 1 contre 1, 3 contre 3 et 4 contre 4.

Les buts du volley

- Faire tomber le ballon dans le camp adverse

- Empêcher que la balle touche le sol dans son propre camp

- Envoyer la balle réglementairement par dessus le filet

Chaque équipe dispose de 3 touches pour retourner le ballon (outre le contact du contre)

2/ Les régles du jeu :

INSTALLATIONS ET EQUIPEMENT

1. AIRE DE JEU

L’aire de jeu comprend le terrain de jeu et la zone libre. Elle doit être rectangulaire et symétrique.

1.1 DIMENSIONS

Le terrain de jeu qu'il soit en salle ou dans le sable est un rectangle mesurant 18 x 9 m, entouré d’une zone libre d’au moins 3 m de large sur tous les côtés. L'espace de jeu libre est l'espace situé au- dessus de l'aire de jeu et libre de tout obstacle sur une hauteur d'au moins 7 m, mesurée à partir de la surface de jeu. Pour les compétitions mondiales FIVB, la zone libre mesure au moins 5 m à partir des lignes de côté et au moins 8 m à partir des lignes de fond. L’espace de jeu libre doit avoir au moins 12,50 m de hauteur, mesuré à partir de la surface de jeu.

1.2 SURFACE DE JEU

La surface de jeu est plane, horizontale et uniforme. Elle ne doit présenter aucun danger de blessure pour les joueurs. Il est interdit de jouer sur une surface rugueuse ou glissante. Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, seule une surface en bois ou synthétique est autorisée. Toute surface doit être au préalable homologuée par la FIVB.
En salle, la surface du terrain de jeu doit être de couleur claire. Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, les lignes doivent être de couleur blanche. Le terrain de jeu et la zone libre doivent être obligatoirement d'autres couleurs, différentes entre elles.
Pour les terrains de plein air, une pente d’écoulement de 5 mm par mètre est autorisée. Les lignes constituées par des matériaux solides sont interdites.

1.3 LIGNES DU TERRAIN

La largeur des lignes est de 5 cm. Les lignes doivent être d’une couleur claire, différente de celle du sol et des autres tracés.
Lignes de délimitation
Deux lignes de côté et deux lignes de fond délimitent le terrain de jeu. Les lignes de côté et les lignes de fond sont tracées à l’intérieur du terrain de jeu.
Ligne centrale
L’axe de la ligne centrale divise le terrain de jeu en deux camps égaux de 9 x 9 m chacun. Elle s’étend sous le filet jusqu’aux lignes de côté.
Ligne d’attaque
Dans chaque camp, une ligne d’attaque est tracée à 3 m de l’axe de la ligne centrale. Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, la ligne d’attaque est prolongée au delà des lignes de côté sur une longueur totale de 1,75 m par une ligne de 5 traits pointillés de 15 cm de longueur et de 5 cm de largeur espacés de 20 cm les uns des autres.


1.4 ZONES ET AIRES

Zone avant
Dans chaque camp, la zone avant est délimitée par l’axe de la ligne centrale et la ligne d’attaque (tracée à l’intérieur de la zone). Les zones avant sont censées se prolonger au delà des lignes de côté jusqu'à la fin de la zone libre.
Zone de service
La zone de service est la zone de 9 m de large située derrière la ligne de fond (ligne de fond exclue). Elle est limitée latéralement par deux traits de 15 cm de long tracés à 20 cm en arrière et dans le prolongement des lignes de côté. Ces deux traits sont inclus dans la largeur de la zone de service. En profondeur, la zone de service s’étend jusqu’au fond de la zone libre.
Zone de remplacement
La zone de remplacement est délimitée par le prolongement des deux lignes d’attaque jusqu’à la table du marqueur.
Aire d'échauffement
Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, les aires d'échauffement, d'environ 3 X 3 m, sont situées aux angles de l'aire de jeu, du côté des bancs de touche, en dehors de la zone libre.
Aire de pénalité
Les aires de pénalité, d’environ 1 X 1 m, sont situées derrière chaque banc d’équipe. Elles peuvent être délimitées par une ligne rouge de 5 cm de large, et sont équipées de deux chaises chacune.

1.5 TEMPERATURE

La température minimale ne peut être inférieure à 10° C (50° F). Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, la température maximale ne peut être supérieure à 25° C (77° F), ni inférieure à 16° C (61° F).

1.6 ECLAIREMENT

Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, l’éclairement de l’aire de jeu doit être de 1000 à 1500 lux, mesuré à 1 m au dessus de la surface de jeu.

2. FILET ET POTEAUX


2.1 HAUTEUR DU FILET


Un filet tendu verticalement est installé au-dessus de l’axe de la ligne centrale. Sa partie supérieure doit être placée à 2,43 m pour les hommes et 2,24 m pour les femmes.
Sa hauteur est mesurée au centre du terrain de jeu. Les deux extrémités du filet (au-dessus des lignes de côté) doivent être exactement à la même hauteur et ne pas dépasser de plus de 2 cm la hauteur réglementaire.

2.2 STRUCTURE

Le filet mesure 1 m de large et 9,50 m de long. Il est fait de mailles carrées noires de 10 cm de côté. A sa partie supérieure, une bande de toile blanche, rabattue de chaque côté du filet sur 5 cm de large, est cousue sur toute sa longueur. Chaque extrémité de la bande est trouée afin de passer une cordelette permettant de l’attacher aux poteaux pour maintenir le haut du filet tendu. A l’intérieur de la bande, un câble flexible maintient le filet attaché aux poteaux et son extrémité supérieure tendue. Au bas du filet (qui ne comporte pas de bande horizontale), une corde est glissée au travers des mailles afin de l’attacher aux poteaux et maintenir le bas du filet tendu.

2.3 BANDES DE COTE

Deux bandes blanches sont cousues verticalement sur le filet exactement au-dessus de chaque ligne de côté. Elles mesurent 5 cm de large et 1 m de long et sont considérées comme faisant partie du filet.

2.4 ANTENNES

L’antenne est une tige flexible de 1,80 m de long et de 10 mm de diamètre. Elle est en fibre de verre ou matériau similaire. Une antenne est fixée sur le bord extérieur de chaque bande de côté. Les antennes sont placées en opposition de chaque côté du filet. La partie supérieure de l’antenne dépasse le filet de 80 cm. Elle est peinte de bandes contrastées de 10 cm, de préférence rouges et blanches. Les antennes sont considérées comme faisant partie du filet et délimitent latéralement l’espace de passage (Règle 11.1.1).

2.5 POTEAUX

Les poteaux supportant le filet sont placés à une distance de 0,50 m à 1 m à l’extérieur de chaque ligne de côté. Ils doivent avoir une hauteur de 2,55 m et être de préférence réglables.
Les poteaux doivent être arrondis et lisses, et être fixés au sol. La fixation des poteaux au moyen de câbles est interdite. Tout aménagement présentant un danger ou une gêne doit être éliminé.

2.6 EQUIPEMENT COMPLEMENTAIRE

Tout équipement complémentaire est déterminé par les règlements de la FIVB.

3. BALLONS


3.1 NORMES

Le ballon doit être sphérique avec une enveloppe en cuir souple naturel ou synthétique comportant à l’intérieur une vessie en caoutchouc ou en matériau similaire. Le ballon doit être d’une couleur uniforme et claire, ou présenter une combinaison de couleurs. Les cuirs synthétiques et les combinaisons de couleurs des ballons utilisés dans les compétitions internationales officielles doivent être conformes aux normes de la FIVB. Sa circonférence doit être comprise entre 65 et 67 cm et son poids entre 260 et 280 g. La pression intérieure doit être de 0,30 à 0,325 kg/cm2 (294,3 à 318,82 mbar ou hPa ).

3.2 UNIFORMITE DES BALLONS

Tous les ballons utilisés lors d’un match doivent avoir les mêmes caractéristiques de circonférence, poids, pression, modèle, couleur, etc. Les compétitions FIVB mondiales et officielles, ainsi que les championnats Nationaux ou de Ligues doivent être joués avec des ballons homologués par la FIVB, sauf autorisation contraire de la FIVB.

3.3 SYSTEME DES TROIS BALLONS

Dans les compétitions FIVB mondiales et officielles, trois ballons doivent être utilisés. Dans ce cas, six ramasseurs seront placés, un à chaque angle de la zone libre et un derrière chaque arbitre

PARTICIPANTS

4. EQUIPES

4.1 COMPOSITION DES EQUIPES

Une équipe peut être composée de 12 joueurs au maximum, un entraîneur, un entraîneur adjoint, un soigneur et un médecin. L'un des joueurs est le capitaine de l'équipe, et doit être identifié comme tel sur la feuille de match. Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, le médecin doit être accrédité au préalable par la FIVB.
Chaque équipe peut inscrire, sur la liste finale des 12 joueurs, un (1) joueur défensif spécialisé le "Libero" (Règle 8.5).
Seuls les joueurs enregistrés sur la feuille de match peuvent pénétrer sur le terrain et participer à la rencontre. Après la signature de la feuille de match par le capitaine et l’entraîneur, la composition de l’équipe ne peut plus être modifiée.

4.2 PLACE DES PARTICIPANTS

Les joueurs qui ne sont pas en jeu doivent être assis sur le banc de touche ou rester dans leur aire d’échauffement (Règle 1.4.4). L’entraîneur (Règle 5.2.3) et les autres membres de l’équipe doivent être assis sur le banc, mais peuvent le quitter momentanément. Les bancs de touche sont situés de part et d'autre de la table de marque, à l’extérieur de la zone libre.
Seuls les membres de l’équipe sont autorisés à s’asseoir sur le banc pendant le match et à participer à la séance d’échauffement (Règle 4.1.1).
Pendant le jeu, les joueurs qui ne sont pas en jeu peuvent s’échauffer sans ballon dans leur aire d’échauffement (Règle 1.4.4) et, pendant les temps morts, dans la zone libre située derrière leur camp. Pendant les arrêts entre les sets, les joueurs peuvent utiliser les ballons pour s’échauffer dans la zone libre.

4.3 EQUIPEMENT

L’équipement du joueur se compose d’un maillot, d’une culotte, de chaussettes et de chaussures de sport.
Les maillots, les culottes et les chaussettes doivent être uniformes et propres pour l’ensemble de l’équipe (sauf pour le Libéro, Règle 8.5).
Les chaussures doivent être légères et souples avec des semelles en caoutchouc ou en cuir sans talons. Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles pour seniors, la couleur des chaussures doit être uniforme pour l'équipe mais les marques du fabricant peuvent être de couleur ou de dessin différent. Les maillots et les culottes doivent répondre aux normes de la FIVB.

Les maillots des joueurs doivent être numérotés de 1 à 18.
Les numéros doivent être placés sur le maillot au centre de la poitrine et du dos. La couleur des numéros et sa vivacité doivent contraster nettement avec celles des maillots.
Les numéros doivent mesurer au moins 15 cm de hauteur sur la poitrine et 20 cm sur le dos. La largeur de la bande formant le chiffre doit être au moins de 2 cm.
Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, le numéro de chaque joueur doit être répété sur la jambe droite de la culotte. Les numéros doivent mesurer entre 4 et 6 cm de hauteur et la largeur de la bande formant le chiffre doit être au moins de 1 cm.
Le capitaine d’équipe est identifié grâce à une barrette de 8 X 2 cm, placée sous le numéro de la poitrine.
Il est interdit de porter une tenue sans numérotation réglementaire (Règle 4.3.3) ou d'une couleur différente de celle des autres joueurs (Règle 4.3.1) (à l’exception du Libero - Règle 8.5).

4.4 CHANGEMENT DES EQUIPEMENTS

Le premier arbitre peut autoriser un ou plusieurs joueurs:
à jouer sans chaussures,
à changer de maillot mouillé entre deux sets ou après un remplacement à condition que la couleur, le modèle et les numéros des nouveaux maillots soient les mêmes,
à jouer en survêtement par temps froid à condition qu’ils soient de couleur et de modèle identiques pour toute l’équipe (sauf pour le Libéro) et réglementairement numérotés (Règle 4.3.3.1).

4.5 OBJETS INTERDITS

Il est interdit de porter des objets pouvant occasionner des blessures ou procurer un avantage artificiel à un joueur.
Les joueurs peuvent porter des lunettes ou des lentilles à leurs propres risques.

5. RESPONSABLES DES EQUIPES


Le capitaine d’équipe et l’entraîneur sont tous deux responsables de la conduite et de la discipline des membres de leur équipe. Le Libéro ne peut pas être le capitaine d’équipe.

5.1 CAPITAINE

Avant le match, le capitaine d’équipe signe la feuille de match et représente son équipe au tirage au sort.
Pendant le match, le capitaine d’équipe agit comme capitaine en jeu lorsqu’il est sur le terrain. Quand le capitaine d’équipe n’est pas sur le terrain, l’entraîneur, ou le capitaine lui-même, doit désigner l’un des joueurs sur le terrain qui remplira les fonctions de capitaine en jeu. Ce capitaine en jeu conserve ses responsabilités jusqu'à ce qu'il soit remplacé, que le capitaine d'équipe revienne sur le terrain ou que le set se termine. Le capitaine en jeu est le seul membre de l’équipe autorisé à parler aux arbitres et uniquement quand le ballon est hors jeu pour:
demander une explication sur l’application ou l’interprétation des règles ou soumettre les demandes ou questions de ses coéquipiers. Au cas où l’explication du premier arbitre ne le satisferait pas, il peut décider d’y faire opposition et doit immédiatement indiquer à l'arbitre qu’il se réserve le droit d'enregistrer à la fin du match une réclamation officielle sur la feuille de match (Règle 23.2.4);
demander l’autorisation :
a) de changer d’équipement,
b) de vérifier les positions des équipes,
c) de contrôler la surface de jeu, le filet, les ballons, etc.;
Demander les temps morts et les remplacements (Règle 16.2.1).
A la fin du match, le capitaine d’équipe :
remercie les arbitres et signe la feuille de match afin de ratifier le résultat;
s’il (ou le capitaine en jeu le remplaçant) a exprimé préalablement un désaccord auprès du premier arbitre, ce désaccord peut être confirmé et enregistré sur la feuille de match comme réclamation officielle (Règle 5.1.2 1).

5.2 ENTRAINEUR

Pendant tout le match, l'entraîneur dirige le jeu de son équipe depuis l'extérieur de l'aire de jeu. Il décide des formations de départ, des remplacements et des temps morts pour donner ses instructions. Dans ses fonctions, son interlocuteur officiel est le second arbitre.
Avant le match, l’entraîneur inscrit ou vérifie les noms et les numéros de ses joueurs sur la feuille de match et la signe ensuite.
Pendant le match, l’entraîneur :
avant chaque set, remet au marqueur ou au second arbitre la fiche de position dûment remplie et signée;
est assis sur le banc de touche, le plus près du marqueur, mais peut quitter momentanément sa position;
demande les temps morts et les remplacements;
peut, ainsi que les autres membres de l’équipe, donner des instructions aux joueurs sur le terrain. Il peut donner ces instructions tout en étant debout ou en marchant dans la zone libre devant le banc de touche de son équipe jusqu’à la zone d’échauffement sans causer de trouble ni retarder le jeu.

5.3 ENTRAINEUR ADJOINT

L’entraîneur adjoint est assis sur le banc de touche, sans droit d’intervention.
Au cas où l’entraîneur devrait quitter son équipe, l’entraîneur adjoint, à la demande du/de la capitaine en jeu et avec l’autorisation du premier arbitre, peut assumer les fonctions de l'entraîneur.

FORMULE DE JEU

6. POUR MARQUER UN POINT, REMPORTER UN SET ET LE MATCH

6.1 POUR MARQUER UN POINT
Fautes en cours de jeu Toute action de jeu d'une équipe contraire à ces Règles ou les violant est une faute de jeu sifflée par l'un des arbitres. Les arbitres jugent les fautes et décident de leur sanction conformément aux présentes Règles.
Si deux ou plusieurs fautes sont commises successivement, seule la première est prise en compte.
Si deux ou plusieurs fautes sont commises simultanément par des adversaires, une DOUBLE FAUTE est comptée et l’échange est rejoué.
Conséquences d'une faute La conséquence d'une faute est la perte de l'échange de jeu:
si l’adversaire de l’équipe ayant commis la faute gagne l’échange de jeu sur son service, elle marque un point et continue à servir;
si l’adversaire de l’équipe ayant commis la faute recevait le service, elle marque un point et gagne le droit au service.

6.2 POUR GAGNER UN SET
Un set (à l’exception du set décisif - 5e set) est gagné par l’équipe qui marque la première 25 points avec une avance d’au moins deux points sur l'autre équipe. En cas d’égalité 24-24, le jeu continue jusqu’à ce qu’un écart de deux points soit atteint (26-24; 27-25;…).

6.3 POUR GAGNER LE MATCH
Le match est gagné par l’équipe qui remporte trois sets.
En cas d’égalité de sets 2-2, le set décisif (5e set) est joué en 15 points, avec une avance d’au moins deux points.

6.4 FORFAIT ET EQUIPE INCOMPLETE
Si une équipe refuse de jouer, après en avoir reçu sommation, elle est déclarée forfait et perd le match sur le résultat de 0-3 pour le match et la marque 0-25 pour chaque set.
Une équipe qui, sans raison valable, ne se présente pas à l’heure sur le terrain, est déclarée forfait avec le même résultat que mentionné à la Règle 6.4.1.
Une équipe déclarée INCOMPLETE pour un set ou pour le match (Règle 7.3.1) perd le set ou le match. On attribue à son adversaire les points, ou les points et les sets manquants pour gagner le set ou le match. L’équipe incomplète conserve les points et les sets acquis.

7. STRUCTURE DU JEU

7.1 TIRAGE AU SORT
Avant le match, le premier arbitre effectue un tirage au sort pour décider du premier service et des côtés du terrain pour le premier set. Si un set décisif doit être joué, on procède à un nouveau tirage au sort.
Le tirage au sort est effectué en présence des deux capitaines d’équipe.
Le gagnant du tirage au sort choisit : SOIT le droit de servir ou de recevoir le service, OU le côté du terrain. Le perdant obtient le terme restant de l'alternative.
Dans le cas d’échauffements consécutifs, l’équipe qui a gagné le service dispose la première du filet.

7.2 SEANCE D’ECHAUFFEMENT
Avant le match, les équipes peuvent s’échauffer au filet pendant 3 minutes chacune si elles ont disposé au préalable d’un terrain, et pendant 5 minutes chacune si elles n’ont pas eu cette possibilité.
Si les deux capitaines acceptent de s’échauffer ensemble, les équipes peuvent disposer du filet pendant 6 ou 10 minutes suivant la Règle 7.2.1.

7.3 FORMATION DES EQUIPES
Il doit toujours y avoir six joueurs en jeu pour chaque équipe.
La fiche de position indique l'ordre de rotation des joueurs sur le terrain. Cet ordre doit être respecté pendant la totalité du set.
Lorsqu’une équipe utilise l’option du joueur défensif "Libero" (Règle 8.5), le numéro du Libero doit également être enregistré sur la fiche de position du premier set, avec les numéros des six joueurs de la formation de départ.
Avant de commencer un set, l’entraîneur doit présenter la formation de départ de son équipe sur une fiche de position. Cette fiche dûment remplie et signée est remise au second arbitre ou au marqueur.
Les joueurs qui n’appartiennent pas à la formation de départ sont les remplaçants pour ce set.
Après la remise de la fiche de position au second arbitre ou au marqueur, aucun changement de formation n’est autorisé sans un remplacement normal.
Formation sur le terrain ne correspondant pas à la fiche de position:
Si une telle différence est constatée avant le début du set, les joueurs doivent revenir aux positions indiquées sur la fiche de position. Aucune pénalité n'est infligée.
De même, si un(des) joueur(s) sur le terrain n’est(ne sont) pas inscrit(s) sur la fiche de position, ce(s) joueur(s) doit(doivent) être changé(s) avant le début du set pour se conformer à la fiche de position. Aucune pénalité n'est infligée.
Toutefois, si l’entraîneur désire conserver sur le terrain ce(ces) joueur(s) non inscrit(s), il devra demander le(s) remplacements(s) réglementaire(s) qui sera (seront) enregistré(s) sur la feuille de match.

7.4 POSITIONS
Au moment où le ballon est frappé par le joueur au service, chaque équipe doit être placée dans son propre camp (excepté le joueur au service), selon l'ordre de rotation. Les positions des joueurs sont numérotées comme suit:
Les trois joueurs placés le long du filet sont les avants et occupent respectivement les positions 4 (avant gauche), 3 (avant centre), 2 (avant droite).
Les trois autres joueurs sont les arrières et occupent les positions 5 (arrière gauche), 6 (arrière centre), 1 (arrière droite).
Positions relatives des joueurs:
Chaque joueur de la ligne arrière doit être placé plus loin du filet que son avant correspondant.
Les joueurs avant et arrières respectivement doivent être positionnés latéralement conformément à la Règle 7.4.1.
Les positions des joueurs sont déterminées et contrôlées par l’emplacement de leurs pieds en contact au sol, comme suit :
chaque joueur de la ligne avant doit avoir au moins une partie du pied plus proche de la ligne centrale que ne le sont les pieds du joueur arrière correspondant;
chaque joueur du côté droit (gauche) doit avoir au moins une partie du pied plus proche de la ligne droite (gauche) que ne le sont les pieds du joueur centre de sa ligne.
Après la frappe du service, les joueurs peuvent se déplacer et occuper n’importe quelle position dans leur propre camp ou la zone libre.

7.5 FAUTE DE POSITION
Une équipe commet une faute de position si un joueur n’occupe pas sa position correcte au moment où le joueur au service frappe le ballon (Règles 7.3 et 7.4).
Si le joueur au service commet une faute de service (Règles 13.4 et 13.7.1) au moment de frapper le ballon, sa faute prévaudra sur une faute de position.
Si, après la frappe du ballon, le service devient fautif (Règle 13.7.2), c’est la faute de position qui sera prise en compte.
Une faute de position entraîne les conséquences suivantes :
l'équipe est sanctionnée par la perte de l’échange de jeu (Règle 6.1.2);
les positions des joueurs sont rectifiées.

7.6 ROTATION
L’ordre de rotation est déterminé par la formation de départ de l'équipe; il est contrôlé au travers de l'ordre au service et la position des joueurs tout au long du set.
Lorsque l’équipe recevant gagne le droit au service, ses joueurs effectuent une rotation en se déplaçant d’une position dans le sens des aiguilles d’une montre: le joueur en position 2 va à la position 1 pour servir, le joueur 1 en 6, etc.

7.7 FAUTE DE ROTATION
Une faute de rotation est commise quand le SERVICE n’est pas effectué selon l’ordre de rotation (Règle 7.6.1). Elle entraîne les conséquences suivantes:
l’équipe fautive est pénalisée par la perte de l'échange de jeu (Règle 6.1.2);
l'ordre de rotation des joueurs est rectifié.
En outre, le marqueur doit déterminer le moment exact où la faute a été commise. Tous les points marqués à partir de l’erreur sont annulés pour l'équipe fautive. Les points marqués par l’adversaire sont maintenus. Si le moment de la faute ne peut pas être déterminé, aucun point n'est supprimé et la perte de l'échange de jeu sera la seule sanction.

8. REMPLACEMENT DES JOUEURS
Le remplacement est l’acte par lequel un joueur, après avoir été enregistré auprès du marqueur, pénètre sur le terrain pour occuper la position d’un autre joueur qui doit quitter le terrain. Les remplacements doivent être autorisés par l'arbitre (pour la procédure de remplacement, voir la Règle 16.5).

8.1 LIMITATIONS DES REMPLACEMENTS
Six remplacements au maximum sont autorisés par équipe et par set. On peut procéder au remplacement simultané d'un ou plusieurs joueurs.
Un joueur de la formation de départ ne peut sortir du jeu et rentrer qu'une seule fois par set et uniquement à la place qu’il occupait précédemment dans la formation de départ.
Un joueur remplaçant ne peut entrer en jeu qu’une fois par set à la place d’un joueur de la formation de départ, et ne peut être remplacé que par le joueur dont il avait pris la place.

8.2 CHANGEMENT EXCEPTIONNEL
Un joueur blessé (à l’exception du Libero, Règle 8.5.2.4), qui ne peut continuer à jouer devra être remplacé réglementairement. En cas d’impossibilité, l’équipe a le droit de bénéficier d’un changement EXCEPTIONNEL, au delà des limites de la Règle 8.1. Procéder à un changement exceptionnel signifie que tout joueur qui n’est pas sur le terrain de jeu au moment de la blessure (à l’exception du Libéro) peut rentrer en jeu à la place du joueur blessé. Le joueur blessé ainsi remplacé n’est pas autorisé à reprendre le match.

8.3 REMPLACEMENT SUITE A UNE EXPULSION
Un joueur EXPULSE ou DISQUALIFIE (Règles 21.3.2 et 21.3.3) doit être remplacé réglementairement. En cas d’impossibilité, l’équipe est déclarée INCOMPLETE (Règles 6.4.3 et 7.3.1).

8.4 REMPLACEMENT IRREGULIER
Un remplacement est irrégulier s’il dépasse les limitations prévues à la Règle 8.1 (à l'exception des cas prévus à la Règle 8.2).
Lorsqu’une équipe a effectué un remplacement irrégulier et que le jeu a repris (Règle 9.1), la procédure à suivre est la suivante :
l'équipe est pénalisée par la perte de l’échange de jeu (Règle 6.1.2);
le remplacement est corrigé;
les points marqués par l’équipe fautive depuis la faute sont annulés. Les points marqués par l’équipe adverse sont maintenus.

8.5 LE JOUEUR LIBERO
Le Libero (Règle 4.1.2) doit être inscrit sur la feuille de match avant le match dans la ligne spéciale réservée à cet effet. Son numéro doit aussi être ajouté sur la fiche de position du premier set (Règle 7.3.1.3). Les règles spécifiques s’appliquant au joueur Libero sont les suivantes :

Equipement: Le Libero doit porter une tenue, un maillot ou une jaquette d’une couleur contrastant nettement avec celle du reste de l’équipe (ou avec un dessin différent) (Règle 4.3.5).

Les actions de jeu :
a) Le Libero peut remplacer n’importe quel joueur de la ligne arrière.
b) Il ne peut jouer que comme joueur arrière et n’est pas autorisé à effectuer une passe d’attaque d’où que ce soit (y compris le terrain de jeu et la zone libre) si, au moment du contact, le ballon est entièrement au dessus du bord supérieur du filet.
c) Il ne peut ni servir, ni contrer ou tenter de contrer.
d)- Un ballon provenant d’une passe en touche haute effectuée par un Libero dans la zone avant ne peut être attaqué plus haut que le bord supérieur du filet. Si le Libero effectue la même action derrière la zone avant, le ballon peut être attaqué librement.

Substitution de joueurs:
a) La substitution d’un joueur par un Libero n’est pas considérée comme un remplacement régulier. Leur nombre n’est pas limité, mais il doit y avoir au moins un échange de jeu entre chacun d’eux. Le Libéro ne peut être remplacé que par le joueur auquel il s’est substitué.
b) Une substitution ne peut être effectuée que :
i. après que la formation de départ a été vérifiée par le second arbitre (avant le début d’un set);
ii. lorsque le ballon n’est pas en jeu;
iii. avant le coup de sifflet du service.
c) Le Libero ou le joueur auquel il se substitue ne peut entrer ou sortir du terrain qu’au travers de la ligne de côté, devant le banc de son équipe, entre la ligne d’attaque et la ligne de fond.

Réassignation d’un nouveau Libero:
a) En cas de blessure du Libero désigné, et avec l’approbation préalable du premier arbitre, l’entraîneur peut réassigner comme nouveau Libero n’importe quel joueur non présent sur le terrain au moment de la réassignation. Le Libero blessé n’est pas autorisé à revenir sur le terrain pour finir le match.
b) Le joueur ainsi réassigné comme Libero ne pourra que jouer Libero pendant le reste du match.

ACTIONS DE JEU

9. SITUATIONS DE JEU

9.1 BALLON EN JEU
Le ballon est en jeu à partir du moment de la frappe de service qui a été autorisée par le premier arbitre.

9.2 BALLON MORT
Le ballon est mort à partir du moment où est commise la faute signalée par un coup de sifflet de l'un des arbitres; en l'absence d'une faute, au moment de ce coup de sifflet.

9.3 BALLON "DEDANS" (IN)
Le ballon est "dedans" quand il touche le sol du terrain de jeu, incluant les lignes de délimitation (Règle 1.3.2).

9.4 BALLON "DEHORS" (OUT)
Le ballon est "dehors" quand :
la partie du ballon qui touche le sol est entièrement en dehors des lignes de délimitation;
il touche un objet hors du terrain, le plafond ou une personne extérieure au jeu;
il touche les antennes, câbles, poteaux ou le filet lui-même à l’extérieur des bandes de côté;
il traverse le plan vertical du filet, totalement ou en partie à l’extérieur de l’espace de passage, sauf pour le cas prévu à la Règle 11.1.2;
il franchit entièrement l’espace inférieur situé sous le filet.

10. JOUER LE BALLON

Chaque équipe doit jouer dans ses propres aires et espaces de jeu (sauf dans le cas prévu par la Règle 11.1.2). Le ballon peut toutefois être renvoyé d'au delà de la zone libre.

10.1 TOUCHES D’EQUIPE
Chaque équipe a droit au maximum à trois touches (en plus du contre, Règle 15.4.1) pour renvoyer le ballon. Si plus de trois touches sont utilisées, l'équipe commet la faute des "QUATRE TOUCHES". Pour les touches d’équipe, on compte non seulement les contacts intentionnels mais aussi les contacts accidentels des joueurs avec le ballon.

TOUCHES CONSECUTIVES
Un joueur ne peut pas toucher deux fois consécutivement le ballon (à l'exception des cas prévus aux Règles 10.2.3, 15.2 et 15.4.2).

TOUCHES SIMULTANEES
Deux ou trois joueurs peuvent toucher le ballon en même temps.
Lorsque deux (trois) coéquipiers touchent le ballon simultanément, il est compté deux (trois) touches (excepté au contre). Si le ballon, joué par deux (trois) coéquipiers n’est touché que par un joueur, il n’est compté qu’une touche. Une collision entre joueurs ne constitue pas une faute.
Lorsque les touches simultanées ont lieu entre des adversaires au-dessus du filet et que le ballon reste en jeu, l’équipe recevant le ballon a droit à trois nouvelles touches. Si le ballon tombe en "dehors" du terrain, la faute revient à l’équipe placée de l’autre côté du filet.
Si le contact simultané entre deux adversaires entraîne un "BALLON TENU" (Règle 10.2.2), il est compté une "DOUBLE FAUTE" (Règle 6.1.1.2) et l’échange est rejoué.

TOUCHE ASSISTEE
Dans l'aire de jeu, un joueur n’est pas autorisé(e) à prendre appui sur un partenaire, ou toute structure/objet afin d’atteindre le ballon. Toutefois, le joueur qui est sur le point de commettre une faute (toucher le filet ou franchir la ligne centrale, etc.) peut être arrêté ou retenu par un partenaire.

10.2 CARACTERISTIQUES DE LA TOUCHE DU BALLON
Le ballon peut toucher n'importe quelle partie du corps.
Le ballon doit être frappé, il ne doit pas être tenu ni/ou lancé. Il peut rebondir dans n’importe quelle direction.
Le ballon peut toucher plusieurs parties du corps à la seule condition que ces contacts aient lieu simultanément. Exceptions :
Au contre, des contacts consécutifs (Règle 15.2) peuvent être réalisés par un ou plusieurs contreurs, à condition que ces contacts aient lieu au cours de la même action.
A la première touche de l’équipe (Règles 10.1 et 15.4.1), le ballon peut toucher consécutivement plusieurs parties du corps à condition que ces contacts aient lieu au cours de la même action.

10.3 FAUTES EN JOUANT LE BALLON
QUATRE TOUCHES : une équipe touche le ballon quatre fois avant de le renvoyer (Règle 10.1).
TOUCHE ASSISTEE : un joueur prend appui dans l'aire de jeu sur un partenaire ou une structure/objet extérieur afin d'atteindre le ballon (Règle 10.1.3).
TENU : un joueur ne frappe pas le ballon, qui est tenu et/ou lancé (Règle 10.2.2).
DOUBLE TOUCHE : un joueur touche deux fois le ballon successivement ou le ballon touche successivement plusieurs parties de son corps (Règle 10.2.3).

11. BALLON EN DIRECTION DU FILET

11.1 PASSAGE DU BALLON AU-DESSUS DU FILET
Le ballon envoyé dans le camp adverse doit passer au-dessus du filet dans l’espace de passage (Figure 5). L’espace de passage est la partie du plan vertical du filet limitée :
en dessous par la partie supérieure du filet,
sur les côtés par les antennes et leur prolongement imaginaire,
au-dessus par le plafond.
Un ballon qui a franchi le plan du filet en direction de la zone libre du camp adverse partiellement ou totalement au travers de l’espace extérieur, peut être ramené dans le cadre des touches d'équipe réglementaires à condition que:
le terrain adverse ne soit pas touché par le joueur,
le ballon renvoyé franchisse de nouveau le plan du filet au travers de l’espace extérieur et du même côté du terrain. L'équipe adverse ne peut s'opposer à cette action.

11.2 BALLON TOUCHANT LE FILET
Le ballon peut toucher le filet lors de son franchissement, à l’exception du service (Règle 11.1.1).

11.3 BALLON DANS LE FILET
Un ballon envoyé dans le filet peut être repris dans le cadre des trois touches de l’équipe (Règle 10.1; exception; le service, Règle 11.2).
Si le ballon déchire les mailles du filet ou le renverse, l’échange de jeu est annulé et rejoué. (Exception: le service, Règle 11.2).

12. JOUEUR AU FILET

12.1 FRANCHISSEMENT AU-DESSUS DU FILET
Au contre, il est permis de toucher le ballon de l’autre côté du filet à condition que le joueur ne gêne pas le jeu de l’adversaire, avant ou pendant sa frappe d'attaque (Règle 15.3).
Après la frappe d’attaque, le joueur est autorisé à passer la main de l’autre côté du filet, à condition que le contact du ballon ait eu lieu dans son propre espace de jeu.

12.2 PENETRATION SOUS LE FILET
Il est permis de pénétrer dans l’espace adverse sous le filet, à condition de ne pas gêner le jeu de l’adversaire.
Pénétration dans le camp adverse, au delà de la ligne centrale :
Il est permis de toucher le camp adverse avec un (les) pied(s) ou une (les) main(s), à condition qu'au moins une partie du pied/des pieds ou de la main/des mains en question demeure en contact direct avec (ou juste au dessus de) la ligne centrale.
Il est interdit de toucher le sol du camp adverse avec toute autre partie du corps.
Un joueur peut pénétrer dans le camp adverse après que le ballon ait été déclaré mort (Règle 9.2).
Un joueur peut pénétrer dans la zone libre du côté du camp adverse, à condition de ne pas gêner le jeu de l’adversaire.

12.3 CONTACT AVEC LE FILET
Le contact avec le filet ou une antenne (Règle 12.4.4) n’est pas une faute sauf lorsqu'un joueur les touche en jouant le ballon ou lorsque ce contact gêne le déroulement du jeu.
Après avoir frappé le ballon, le joueur peut toucher les poteaux, câbles et autre objet en dehors de la longueur totale du filet, à condition que cette action n’ait pas d’incidence sur le jeu.
Il n’y a pas de faute si le ballon envoyé dans le filet provoque le contact du filet avec un joueur adverse.

12.4 FAUTES DU JOUEUR AU FILET
Un joueur touche le ballon ou un adversaire dans l’espace adverse avant ou pendant la frappe d’attaque de l’adversaire (Règle 12.1.1).
Un joueur pénètre dans l’espace adverse sous le filet, gênant le jeu de l’adversaire (Règle 12.2.1).
Un joueur pénètre dans le camp adverse (Règle 12.2.2.2).
Un joueur touche le filet ou l’antenne en jouant ou en essayant de jouer le ballon au filet (Règle 12.3.1).

13. SERVICE

Le service est la mise en jeu du ballon par l’arrière droit, placé dans la zone de service (Règle 13.4.1).

13.1 PREMIER SERVICE D’UN SET
Le premier service du premier set, ainsi que celui du set décisif (5e set) est effectué par l’équipe désignée par le tirage au sort (Règle 7.1).
Les autres sets seront commencés par le service de l’équipe qui n'a pas servi la première au set précédent.

13.2 ORDRE AU SERVICE
Les joueurs suivent l’ordre au service indiqué sur la fiche de position (Règle 7.3.1.2).
Après le premier service du set, les joueurs au service sont désignés comme suit :
Si l’équipe au service gagne l’échange, le joueur qui a effectué le service précédent (ou son remplaçant) sert à nouveau.
Si l’équipe en réception gagne l’échange, elle obtient le droit de servir et effectue une rotation avant de servir (Règle 7.6.2). Le service sera effectué par le joueur qui passe de la position d’avant droit à celle d’arrière droit.

13.3 AUTORISATION DU SERVICE
Le premier arbitre autorise l’exécution du service après avoir vérifié que le joueur au service est en possession du ballon et que les équipes sont prêtes à jouer.

13.4 EXECUTION DU SERVICE
Le ballon est frappé avec une main ou n’importe quelle partie du bras après avoir été lancé en l’air à la main ou lâché.
Au moment de la frappe du service ou de l’impulsion en cas de service sauté, le joueur au service ne doit pas toucher le terrain (ligne de fond incluse) ni le sol à l’extérieur de la zone de service. Après sa frappe, il peut retomber ou marcher en dehors de la zone de service ou à l’intérieur du terrain.
Le joueur au service doit frapper le ballon au cours des 8 secondes qui suivent le coup de sifflet du premier arbitre.
Le service effectué avant le coup de sifflet de l’arbitre doit être annulé et recommencé.

13.5 ECRAN
Les joueurs de l’équipe au service ne doivent pas, par un écran individuel ou collectif, empêcher les adversaires de voir le joueur au service ou la trajectoire du ballon.
Un joueur ou un groupe de joueurs de l’équipe au service font un écran s’il(s) agite(nt) les bras, saute(nt) ou bouge(nt) latéralement, etc., lorsque le service est effectué ou en se tenant groupés pour cacher la trajectoire du ballon (voir Figure 6).

13.6 FAUTES EFFECTUEES PENDANT LE SERVICE
Fautes de service: Les fautes suivantes entraînent un changement de service, même si l’adversaire est en faute de position (Règle 13.7.1). Le joueur au service :
enfreint l’ordre du service (Règle 13.2);
n’effectue pas son service correctement (Règle 13.4).
Fautes après la frappe de service: Après la frappe correcte du ballon, le service devient fautif (à moins qu’un joueur ne soit en faute de position) lorsque le ballon (Règle 13.7.2):
touche un joueur de l’équipe au service ou ne dépasse pas le plan vertical du filet;
touche le filet (Règle 11.2);
tombe "dehors" (Règle 9.4);
passe au-dessus d’un écran (Règle 13.5).

13.7 FAUTES EFFECTUEES APRES LE SERVICE ET FAUTES DE POSITION
Si le joueur au service commet une faute au moment du service (mauvaise exécution, ordre de rotation erroné, etc.) et que l'adversaire commet une faute de position, c'est la faute de service qui est sanctionnée.
Au contraire, lorsque l'exécution du service a été correcte, mais que le service devient ensuite fautif (touche du filet, ballon dehors, écran, etc.), la faute de position a été commise en premier et est donc sanctionnée.

14. FRAPPE D’ATTAQUE

14.1 FRAPPE D'ATTAQUE
Toute action envoyant le ballon en direction de l’adversaire, à l’exception du service et du contre, est considérée être une frappe d’attaque.
Lors d'une frappe d'attaque, placer le ballon est autorisé si le ballon est clairement frappé, et qu’il n’est ni tenu ni lancé.
La frappe d’attaque est effective dès que le ballon traverse entièrement le plan vertical du filet ou qu’il est touché par un adversaire.

14.2 RESTRICTIONS DE LA FRAPPE D’ATTAQUE
Un joueur de la ligne avant peut effectuer une frappe d’attaque à n’importe quelle hauteur, à condition que le contact du ballon ait lieu dans son propre espace de jeu (à l’exception de la Règle 14.2.4).
Un arrière peut effectuer une attaque à n’importe quelle hauteur en arrière de la zone avant:
lors de son impulsion, son (ses) pied(s) ne doit (doivent) avoir ni touché ni franchi la ligne d’attaque;
après la frappe, il peut retomber dans la zone avant (Règle 1.4.1).
Un arrière peut aussi effectuer une attaque dans la zone avant si, au moment du contact, le ballon n’est pas entièrement au dessus du bord supérieur du filet.
Aucun joueur ne peut effectuer une frappe d’attaque sur le service adverse, alors que le ballon est dans la zone avant et entièrement au-dessus du bord supérieur du filet.

14.3 FAUTES DE FRAPPE D’ATTAQUE
Un joueur frappe le ballon dans l’espace de jeu de l’équipe adverse (Règle 14.2.1).
Un joueur envoie le ballon "dehors" (Règle 9.4).
Un joueur arrière effectue une attaque dans la zone avant, alors que le ballon est entièrement au-dessus du bord supérieur du filet (Règle 14.2.3).
Un joueur effectue une frappe d’attaque sur le service adverse, alors que le ballon est dans la zone avant et entièrement au-dessus du bord supérieur du filet (Règle 14.2.4).
Un Libéro (Règle 8.5) effectue une frappe d’attaque dans la zone de jeu alors que le ballon est entièrement au dessus du bord supérieur du filet
Un joueur effectue une attaque sur un ballon entièrement au-dessus du bord supérieur du filet (Règle 14.2.3) provenant d’une passe haute effectuée par le Libero dans la zone avant (Règle 8.5.2.2.d).

15. CONTRE

15.1 CONTRER
Le contre est l’action des joueurs placés près du filet pour intercepter le ballon provenant du camp adverse en dépassant le haut du filet. Seuls les joueurs de la ligne avant peuvent réaliser un contre effectif.
Tentative de contre La tentative de contre est l’action de contrer sans toucher le ballon. Contre effectif Le contre est effectif toutes les fois que le ballon est touché par un contreur (Figure 8).
Contre collectif Un contre est collectif lorsqu’il est réalisé par un groupe de deux ou trois joueurs proches les uns des autres et il devient effectif lorsque l’un d’eux touche le ballon.

15.2 TOUCHES DE CONTRE
Des contacts consécutifs (rapides et continus) peuvent être réalisés par un ou plusieurs contreurs, à condition que ces contacts aient lieu au cours de la même action.

15.3 CONTRE DANS L’ESPACE ADVERSE
Lors du contre, le joueur peut passer ses mains et ses bras par dessus le filet, à condition que cette action ne gêne pas celle de l’adversaire. Il n’est donc pas permis de toucher le ballon par dessus le filet tant que l’adversaire n’a pas exécuté une frappe d’attaque.

15.4 CONTRE ET TOUCHES D'EQUIPE
Le contact du ballon par le contre n’est pas compté comme une touche d’équipe (Règle 10.1). Par conséquent, après une touche de contre, l’équipe a droit à trois touches pour renvoyer le ballon.
La première touche après le contre peut être faite par n’importe quel joueur, y compris celui qui a touché le ballon lors du contre.

15.5 CONTRER LE SERVICE
Contrer le service adverse est interdit.

15.6 FAUTES AU CONTRE
Le contreur touche le ballon dans l’espace adverse avant ou au moment de la frappe d’attaque de l’adversaire (Règle 15.3).
Un joueur arrière effectue le contre ou participe à un contre effectif (Règles 15.1.3 et 15.1.4).
Contrer le service adverse (Règle 15.5).
Le ballon est envoyé "dehors" (Règle 9.4).
Le ballon est contré dans l’espace adverse à l’extérieur des antennes.
Un Libéro effectue ou tente d’effectuer un contre, ou participe à un contre effectif (Règles 15.1.3 et 15.1.4).
INTERRUPTIONS ET RETARDS

16. INTERRUPTIONS DE JEU REGLEMENTAIRES
Les interruptions de jeu réglementaires sont les TEMPS-MORTS et les REMPLACEMENTS DE JOUEURS/JOUEUSES.

16.1 NOMBRE D’INTERRUPTIONS REGLEMENTAIRES
Chaque équipe a droit au maximum à deux temps morts et six remplacements par set.

16.2 DEMANDES D’INTERRUPTION REGLEMENTAIRE
Les interruptions peuvent être demandées par l’entraîneur ou le capitaine en jeu et uniquement par eux. La demande est effectuée en faisant le geste officiel correspondant quand le ballon est mort et avant le coup de sifflet de mise en jeu.
La demande de remplacement avant le début du set est autorisée et enregistrée comme un remplacement réglementaire dans ce set.

16.3 SEQUENCE D’INTERRUPTIONS
Un ou deux temps morts et une demande de remplacement pour l’une ou l’autre équipe peuvent se succéder sans une reprise préalable du jeu.
Cependant, une équipe n’est pas autorisée à demander des interruptions consécutives pour remplacement pendant la même interruption de jeu. Deux joueurs ou plus peuvent être remplacés au cours de la même interruption (Règle 8.1.1).

16.4 TEMPS-MORTS ET TEMPS-MORTS TECHNIQUES
La durée d’un temps mort est de 30 secondes. Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, la règle suivante s'applique pour les temps morts:
a) au cours des sets 1 à 4, il y a deux "temps morts techniques" additionnels par set, chacun d’une durée de 90 secondes. Ils sont automatiquement appliqués chaque fois que l'équipe en tête atteint le score de 8 ou 16 points.
b) Dans le set décisif (5e set), il n'y a pas de "temps mort technique"; seuls deux temps morts réglementaires de 30 secondes chacun peuvent être demandés par chaque équipe.
16.4.2 Pendant un temps mort, les joueurs en jeu doivent se rendre dans la zone libre, près de leur banc de touche.

16.5 REMPLACEMENT DE JOUEURS
(pour les limitations, voir la Règle 8.1)
(pour les substitutions impliquant un Libero, voir la Règle 8.5)
Les remplacements doivent être effectués dans la zone de remplacement (Règle 1.4.3).
L’interruption due au remplacement est limitée au temps nécessaire à l’enregistrement du remplacement sur la feuille de match et à l’entrée et la sortie des joueurs.
Au moment de la demande, le(s) joueur(s) remplaçant(s) dois(vent)t être prêt(s) à entrer sur le terrain, à proximité de la zone de remplacement (Règle 1.4.3). Si ce n’est pas le cas, le remplacement n’est pas accordé et l’équipe est sanctionnée pour retard de jeu (Règle 17.2).
Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, des plaquettes numérotées sont utilisées pour faciliter les remplacements.
16.5.4 Si l’entraîneur désire procéder à plus d’un remplacement, il doit en signaler le nombre exact au moment de sa demande. Dans ce cas, les remplacements doivent être effectués par paires de joueurs, l’une à la suite de l’autre.

16.6 DEMANDES NON-FONDEES
Il n’est pas fondé de demander une interruption :
au cours d’un échange de jeu; au moment ou après le coup de sifflet de mise en jeu (Règle 16.2.1);
par un membre de l’équipe non autorisé (Règle 16.2.1);
pour remplacement sans que le jeu ait repris, après que la même équipe a effectué un premier remplacement (Règle 16.3.2);
après avoir épuisé le nombre autorisé de temps morts et remplacements de joueurs (Règle 16.1).
Toute demande non fondée qui n’a pas d’incidence sur le jeu ni n’occasionne de retard sera rejetée sans aucune sanction, à moins qu’elle ne soit répétée au cours du même match (Règle 17.1.4).

17. RETARDS DE JEU

17.1 TYPES DE RETARDS
Toute action irrégulière d'une équipe qui diffère la reprise du jeu constitue un retard de jeu, comme entre autres :
retarder un remplacement;
prolonger les autres interruptions après avoir reçu le signal de reprendre le jeu;
demander un remplacement irrégulier (Règle 8.4);
répéter une demande non fondée dans le même match (Règle 16.6.2);
pour un joueur en jeu, retarder le jeu.

17.2 SANCTIONS POUR RETARD
L'"Avertissement pour retard" ou la "Pénalisation pour retard" sont des sanctions d'équipe.
Les sanctions pour retard demeurent en vigueur pour toute la durée du match.
Les sanctions pour retard (y compris les avertissements) doivent être enregistrées sur la feuille de match.
Le premier retard par un membre d’une équipe dans un match est sanctionné par un "AVERTISSEMENT POUR RETARD".
Le second retard et les suivants par tout membre de la même équipe dans le même match et pour n'importe quel motif constitue(nt) une faute et est(sont) sanctionné(s) par une "PENALISATION POUR RETARD ": perte de l’échange de jeu (Règle 6.1.2). 17.2.4 Les sanctions pour retard infligées avant ou entre les sets sont appliquées pour le set suivant.

18. INTERRUPTIONS DE JEU EXCEPTIONNELLES

18.1 BLESSURE
Si un accident grave se produit lorsque le ballon est en jeu, l’arbitre doit immédiatement arrêter le jeu et autoriser le personnel médical à pénétrer sur le terrain. L’échange est ensuite rejoué.
Si un joueur blessé ne peut pas être remplacé régulièrement ou exceptionnellement (Règles 8.1 et 8.2), 3 minutes de récupération seront accordées au joueur, qui ne pourra en bénéficier qu'une seule fois dans le match. Si le joueur n’est pas en état de reprendre sa place, son équipe est déclarée incomplète (Règles 6.4.3 et 7.3.1).

18.2 INCIDENT EXTERIEUR AU JEU
S’il se produit un incident extérieur au jeu durant le match, le jeu doit être interrompu et l’échange rejoué.

18.3 INTERRUPTIONS PROLONGEES
Lorsque des circonstances imprévues interrompent un match, le premier arbitre, les organisateurs et le comité de contrôle, s’il y en a un, décident des mesures à prendre pour rétablir les conditions normales.
Dans le cas d’une ou plusieurs interruptions dont la durée totale est inférieure à 4 heures:
si le jeu est repris sur le même terrain, le set interrompu reprendra normalement avec les mêmes scores, joueurs et positions. Les résultats des sets précédents resteront acquis;
si le match est repris sur un autre terrain, le set interrompu est annulé. Il est rejoué avec les mêmes formations de départ et les mêmes joueurs. Les résultats des sets joués resteront acquis.
Dans le cas d’une ou plusieurs interruptions dont la durée totale excède 4 heures, le match entier sera rejoué.

19. ARRETS ENTRE LES SETS ET CHANGEMENT DE CAMP

19.1 ARRETS ENTRE LES SETS
Tous les arrêts entre les sets ont une durée de trois minutes. La durée des arrêts comprend le changement de terrain et l’enregistrement des formations de départ de chaque équipe sur la feuille de match. Pour les compétitions FIVB mondiales et officielles, un intervalle de 10 minutes est obligatoire entre le 2e et le 3e set.

19.2 CHANGEMENT DE CAMP
Après chaque set, les équipes changent de camp, à l’exception du set décisif (Règle 7.1). Les autres membres de l’équipe changent de banc.
Dans le set décisif, dès qu’une équipe atteint 8 points, un changement de camp doit être effectué sans retard; les positions des joueurs demeurent les mêmes. Si le changement ne se fait pas en temps voulu, il doit s’effectuer dès que l’erreur est signalée. Les points marqués au moment du changement restent acquis.
 

CONDUITE DES PARTICIPANTS

20. CONDUITE EXIGEE

20.1 CONDUITE SPORTIVE
Les participants doivent connaître les "Règles officielles du Volley-ball" et les appliquer strictement.
Les participants doivent accepter avec esprit sportif les décisions des arbitres, sans les discuter. En cas de doute, seul le capitaine en jeu peut demander des éclaircissements.
Les participants doivent s’abstenir de toute action ou attitude visant à influencer les décisions des arbitres ou couvrir les fautes commises par leur équipe.

20.2 FAIR-PLAY
Les participants doivent se conduire respectueusement et courtoisement dans un esprit de FAIR-PLAY, non seulement à l’égard des arbitres mais aussi à l’égard des autres officiels, des adversaires, des partenaires et des spectateurs.
Tous les membres de l’équipe peuvent librement communiquer entre eux pendant le match (Règle 5.2.3.4).

21. CONDUITE INCORRECTE ET SANCTIONS

21.1 CONDUITE INCORRECTE MINEURE
Les comportements incorrects mineurs ne sont pas sanctionnés. Il appartient au premier arbitre d’éviter que les équipes s’approchent d’une attitude sanctionable en leur donnant un signal d’avertissement verbal ou manuel par l’intermédiaire du capitaine en jeu. Cet avertissement ne constitue pas une sanction et n’entraîne aucune conséquence immédiate. Il ne doit pas être enregistré sur la feuille de match.

21.2 CONDUITE INCORRECTE ENTRAINANT DES SANCTIONS
La conduite incorrecte d'un membre d'une équipe envers les officiels, les adversaires, les coéquipiers ou le public est classée selon trois catégories, suivant la gravité des actes.
Conduite grossière : acte contraire aux bonnes manières, à la moralité, ou expression de mépris.
Conduite injurieuse : gestes ou propos insultants ou diffamatoires.
Agression : attaque physique ou tentative d’agression.

21.3 ECHELLE DES SANCTIONS
Suivant la gravité de la faute, selon le jugement du premier arbitre, les sanctions à appliquer et enregistrer sur la feuille de match sont les suivantes:

Pénalisation: Une première conduite grossière dans le match par n’importe quel membre de l’équipe est sanctionnée par la perte de l’échange de jeu (Règle 6.1.2).

Expulsion :
Le membre de l'équipe qui est l'objet d'une expulsion ne peut plus jouer pour le reste du match et doit demeurer assis dans l’aire de pénalité derrière le banc de son équipe (Règles 1.4.5, 5.3.2), sans autre conséquence. Un entraîneur expulsé perd le droit d’intervenir dans le set et doit demeurer assis dans l’aire de pénalité derrière le banc de son équipe (Règles 1.4.5, 5.3.2).
La première conduite injurieuse d’un membre d’une équipe est sanctionnée par une expulsion, sans autre conséquence;
Le second cas de conduite grossière par un même joueur dans le même match est sanctionné par une expulsion, sans autre conséquence;

Disqualification :
Le membre de l’équipe qui est disqualifié doit quitter l’aire de contrôle de la compétition pour le restant du match, sans autre conséquence.
La première agression est sanctionnée par une disqualification, sans autre conséquence.
La répétition d’une conduite injurieuse dans le même match par le même membre d’une équipe est sanctionnée par une disqualification, sans autre conséquence.
Le troisième cas de conduite grossière dans le même match par le même membre d’une équipe est sanctionné par une disqualification, sans autre conséquence.

21.4 APPLICATION DES SANCTIONS POUR CONDUITE INCORRECTE
Toutes les sanctions pour conduite incorrecte sont des sanctions individuelles; elles demeurent en vigueur pour toute la durée d’un match et sont enregistrés sur la feuille de match.
La répétition d'une conduite incorrecte par le même membre d'une équipe au cours du même match est sanctionnée progressivement comme indiqué à la Règle  21.3 (le membre de l’équipe se voit infliger une sanction plus sévère pour chaque infraction successive).
L’expulsion ou la disqualification due à une conduite injurieuse ou une agression ne demande pas de sanction préalable.

21.5 CONDUITE INCORRECTE AVANT ET ENTRE LES SETS
Toute conduite incorrecte ayant lieu avant ou entre les sets est sanctionnée selon la Règle 21.3 et les sanctions sont appliquées au set suivant.

21.6 CARTONS DE PENALITE
Avertissement: donné oralement ou par geste, pas de carton
Pénalité: carton jaune
Expulsion: carton rouge
Disqualification: cartons jaune rouge (simultanément)

Le ballon :
Le ballon, en cuir blanc souple pour la salle, pèse 270 g et fait 66 cm de circonférence
L'équipement :
Si le maillot et le short sont obligatoires, il n'en est rien des protections qui sont toutefois vivement conseillées ...

La mise en jeu : Elle se fait en service, le joueur au service frappe la balle pour l’envoyer par dessus le filet dans le camps adverse.

Règlement :

8 secondes après le coup de sifflet de l’arbitre

balle lancée et frappée à une main

une tentative

respecter l’ordre de passage au service

lors d’un service smashé, le joueur peut retomber dans le terrain

Buts :

Marquer le point, gêner la réception et préparer la défense

Trajectoire :

Longueur : service court et service long

Direction : diagonale, ligne

Hauteur

Vitesse (pied au sol ou service smashé

Effet (rotation, flottant)

Stratégies :

Servir dans les espaces libres, le long des lignes, entre les joueurs

Servir sur le joueur le plus faible

Servir dans une zone (dans le dos du passeur)

Faire bouger le meilleur attaquant

Servir dans la course d’élan d’un attaquant en balle rapide

Servir dans la course d’élan d’un passeur venant de la ligne arrière

Permuter : changement de gauche à droite entre les joueurs

Pénétrer : changement avant arrière entre les joueurs

Analyse technique :

Recherche de la précision, de la puissance ou des 2

2 types de services

services bas

- appuis gauche en avant

- balle tenue dans la main gauche

- il faut amener le ballon devant la hanche droite, balancer le bras le long de la hanche

- frappe : main fermée ou main ouverte avec doigts serrés

- rythme lent à rapide

- fautes : lancer trop haut, frappe sur le côté, poussée explosive avec les jambes

service tennis

- position confortable et stable, avec des appuis orientés vers le filet (pied gauche avancé)

- épaules parallèles au filet

- balle tenue entre taille et épaule

- lever le ballon devant l’épaule de frappe, le ballon à la verticale entre pointe de pied et la hanche de l’appui avant (bras qui lâche la balle sert de point de repère)

- armer la frappe avec la corde levé, éloigner du corps et ramener en arrière

- accélérer le geste progressivement

La Réception

- Règlement

être à l’intérieur du terrain

contact possible avec toutes les parties du corps

frappe la plus utilisée : la manchette (on peut réceptionner en passe haute également)

faire attention aux fautes de position (joueur arrière derrière son avant correspondant)

- Buts

empêcher l’ace et préparer l’attaque (retour précis dans une zone pour faciliter l’intervention du passeur)

La passe

La balle est dans notre camp et y reste

Elle a lieu après une réception ou après une défense

Elle est bonne quand la trajectoire est précise (hauteur, lieu) et quand le choix est fait par le passeur.

- Réglements

La balle doit être frappée (pas de tenue et de double touche)

Le libéro ne peut pas servir, attaquer, faire de passe en zone avant un attaquant de la zone

Le passeur pénétrant ne peut pas faire de feinte vers le camp adverse si la balle est au dessus du filet

- Buts

Précision de la passe

Le démarquage idéal est un attaquant contre zéro contreur ou bien 1 attaquant contre un contreur

Mettre le contreur central en retard, jouer sur le petit contreur, jouer avec l’attaquant le plus fort

Jouer sur le grand côté, jouer en renversement, accélérer le jeu

L’attaque

Il faut différencier un geste d’attaque (feinte, smash) et une phase de jeu (circulation de joueur en attaque).

L’attaque c’est quand la balle est envoyée chez l’adversaire

- Règlements

Poste 1, 6, 5 : attaque derrière la ligne des 3 mètres

Le joueur serveur ne peut pas attaquer en ligne avant

- Buts

Marquer le point

Mettre l’adversaire en difficulté

Ne pas perdre la balle

Le contre

Il s’agit d’une opposition au franchissement du ballon au dessus du filet

- Règlements

Le contre est effectif quand la balle est touchée

La touche n’est pas comptabilisée

Les mains peuvent intervenir dans le camp adverse après la 3ème touche de balle

Pas le droit de toucher le filet et les mires

Il y a contre si les mains sont au dessus du filet

- Buts

marquer

couvrir une zone

ralentir et garder la balle

La défense

C’est l’action qui suit l’attaque (défense basse, défense arrière)

Il s’agit de lutter pour rentrer en possession du ballon : organisation contre / défense à 3 rideaux

Il ne faut pas confondre défense et manchette car on peut défendre à 1 ou 2 mains hautes

- Règlements

Possibilité de défendre avec toutes les parties du corps

La balle doit être frappée avec la main ouverte

- Buts
Empêcher la balle de toucher le sol

L’échange
Il continue jusqu’à ce que le ballon touche le sol ou soit envoyé dehors ou qu’une équipe ne puisse plus le renvoyer correctement

Gain du point
L’équipe qui remporte l’échange gagne le point

Quand l’équipe en réception gagne l’échange, elle marque les points et a le droit de servir, les joueurs effectuent donc une rotation en se déplaçant dans le sens des aiguilles d’une montre.

Historique

1895 :Création de la MINTONETTE - par le Pasteur William G. MORGAN - Directeur d’éducation physique à " l’Y.M.C.A. d’Holyoke " dans le Massachusetts. La mintonette est alors un compromis entre le Tennis et le Basket-Ball.

1900 : La Mintonette est introduite par la " Y.M.C.A. " au Canada puis en Amérique du Sud et en Asie entre 1905 et 1917.

1917 : La Mintonette est rebaptisée Volley-Ball par le Professeur HALSTEAD.

1918 : Introduction du Volley en France par le corps expéditionnaire américain. A cette époque, les règles avaient évolué selon deux grandes tendances :

- Américaine : hauteur du filet 2m44, 6 à 8 joueurs sur un terrain de 9m x 18m
- Asiatique : hauteur du filet 2m30, 9 joueurs sur un terrain de 11m x 22m

1924 : Création d’une Fédération de Volley-ball en Tchécoslovaquie (la première en Europe).

1924 : Apparition du Volley-ball sur les plages françaises.

1934 : Création d’une Commission technique de Volley-ball au sein de "L’Association Internationale des Sports de Balle à la Main".

1936 : Création de la Fédération Française de VOLLEY-BALL le 2 Février (en plein Front Populaire).

1938 : Premier Championnat de France Masculin.

1946 : Le 12 Février, création de la Confédération Sud Américaine (10 pays) : Argentine, Brésil, Bolivie, Chili, Équateur, Mexique, Paraguay, Pérou, Uruguay, Venezuela.
Réunion le 27 Août à Prague entre dirigeants polonais, français et tchèques, pour la rédaction d’un Procès-verbal, premier document officiel de la future Fédération Internationale de VOLLEY-BALL (F.I.V.B.).

1947 : Jeudi 17 Avril : premier Congrès Fédéral donnant naissance à la F.I.V.B.
Quatorze pays sont représentés : Belgique, Brésil, France, Hongrie, Italie, Égypte, Pays-bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Tchécoslovaquie, Uruguay, USA, Yougoslavie.

1948 : Premier Championnat d’Europe Masculin à Rome (6 équipes).

1949 : Premier Championnat du Monde Masculin (10 équipes) et premier Championnat d’Europe Féminin à Prague.

1951 : Troisième Championnat d’Europe à Paris.

1952 : Deuxième Championnat du Monde Masculin et premier en Féminin à Moscou.

1955 : En Mars, le Volley-ball entre dans le programme des deuxièmes Jeux Panaméricains à Mexico.
En Novembre, la Fédération Japonaise adopte les règles Internationales et décide de les introduire petit à petit en Asie.

1956 : Championnat du Monde à Paris.

1957 : Le 24 Septembre, le Volley-ball est reconnu comme Sport Olympique.

1960 : Première Coupe d’Europe des Clubs Champions.

1964 : Première compétition de Volley-ball aux Jeux Olympiques de Tokyo.

1965 : Première Coupe du Monde Masculine.

1966 : Premiers Championnat d’Europe Junior Masculin et Féminin (la France est 4ème).

1973 : Première Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe.

1979 : La France organise les XIème Championnats d’Europe Seniors (la France est 4ème).

1981 : Première Coupe " C.E.V.B. " (Coupe des Pays d’Europe de l’Ouest qualifiés par Championnat ou Coupe Nationale).

1986 : La France organise le Championnat du Monde Masculin Seniors (la France est 6ème).

1988 : La XXIVème Olympiades de Séoul (Corée du Sud).
Première participation de l’Équipe de France Masculine qui termine 8ème.

1989 : Championnat d’Europe Masculin Senior en Suède et Féminin en R.F.A.

1990 : Championnat du Monde Masculin Senior au Brésil et Féminin en Chine.
Création de la Ligue Mondiale.

1991 : Championnat d’Europe Masculin Senior en R.F.A. et Féminin en Italie.

1992 : La XXVème olympiade à Barcelone.
Participation de l’Équipe de France Masculine.

1993 : Congrès du Comité International Olympique à Monaco.
Reconnaissance du Beach-volley 2x2 comme discipline Olympique.

1994 : Congrès F.I.V.B. - 24 Septembre 1994.

1995 : Cent ans du Volley-ball mondial.
Championnat du Monde Cadettes.
" IIIème Symposium Mondial de Médecine du Sport appliquée au Volley-ball " à PARIS.
Manifestation du Centenaire Jeunes " Je joue au Volley-ball dans mon collège, ma Cité, mon Club " à Villebon.

1996 : La XXVIème olympiade à Atlanta. Première participation des équipes de Beach-volley.

1997 : 1ère édition du Championnat du Monde de Beach-volley.
La France termine 4ème au Championnat d’Europe au PAYS-BAS.

Forum

Déposer un message, lancer un débat, répondre à un autre supporter, ...
C'est vous les supporters qui faites vivre cette rubrique, alors n'hésitez pas à y revenir souvent !!

Le SCF vous propose différents forums pour vous exprimer entre supporters, fans, pratiquants amateurs, professionnels de chaque discipline ...

Pour accéder directement et maintenant au forum Volley, cliquez ICI

Nous nous autorisons à supprimer tous messages qui ne correspondraient pas à la Netiquette. (exemples : propos injurieux, anti fair play et anti sportif, racistes…etc)

Liens Sites Volley Ball

QUELQUES LIENS SYMPATHIQUES SUR LE VOLLEY

http://www.volley.asso.fr/ : site de la fédération française de volleyball

http://www.fivb.ch/ : ce site officiel présente les calendriers et programmes des compétitions internationales de volleyball (en anglais).

http://www.volley-zone.com/ : ce site propose des cours de volley en ligne avec une présentation détaillée des règles de ce sport. On trouve également le calendrier des compétitions et quelques liens.

Multivolley.com/francefanclub.html: site du club des supporters de l’Equipe de France masculin et féminin.

Vous connaissez des sites intéressants sur le volleyball ?

N'hésitez pas à nous le faire savoir, nous pourrons les intégrer à notre rubrique :  france@supporters.org